Merci d’avoir répondu à ce questionnaire sur notre site. BILAN FORME

SI VOUS AVEZ ENTREPRIS CETTE DEMARCHE C’EST SANS AUCUN DOUTE QUE VOUS ETES SOUCIEUX DE VOTRE FORME ET DE VOTRE SANTE.

LE QUESTIONNAIRE AUQUEL VOUS AVEZ REPONDU MET EN EVIDENCE LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE POUR VOTRE SANTÉ ET DE LEURS EFFETS SUR L’APPARENCE ESTHETIQUE DU CORPS HUMAIN.

Ce livret est conçu pour vous aider à modifier positivement votre style de vie, et à mieux comprendre l’impact que ces risques ont sur votre forme et votre santé.

Vous n’êtes pas sans savoir que, l’incidence des cancers a doublé́ en 25 ans, et les problèmes d’infarctus, d’Alzheimer, de dépression, d’insomnie, de mal de dos, d’obésité́, de tension artérielle, de cholestérol etc … connaissent tous des taux de croissance exponentiels, et notre système de sécurité́ sociale est mis à rude épreuve.

Ces problèmes sont évitables si vous prenez en main votre façon de vivre et évitez le cumul d’erreurs (les risques).

FAITES LE POINT DE LA SITUATION

Tout d’abord vous pouvez évaluer votre niveau de risque en additionnant 1 point pour chaque “oui” auquel vous avez répondu sur le questionnaire, et aussi en ajoutant “1 point” si vous avez quelques kilos à perdre, sur un total donc de 21 points.

Ces facteurs de risque sont responsables de nombreux problèmes de santé mais pas que. Il y a une corrélation entre ces risques de santé et le fait que vous ne parvenez pas à obtenir le corps de vos rêves. Ces facteurs de risque sont aussi responsables de votre niveau d’énergie physique et mentale.

Une fois cette prise de conscience effectuée, il faut que vous sachiez que la plupart des personnes qui réussissent à inverser la tendance font appel à un COACH SPORTIF.

Résultats du Bilan Forme :

Vous remarquerez sur ce tableau, que si vous cumulez ne serait-ce que 3 facteurs de risques, c’est 10 fois plus de risques pour votre santé (on passe en effet d’un score de 60 à 634)

INDICE DE MASSE CORPORELLE :

L’IMC est une mesure qui permet rapidement d’avoir un aperçu sur les risques de maladies associées à votre ratio poids / taille : Si vous voulez calculer vous-même votre IMC : rien de plus facile à calculer car il n’est autre que le résultat du quotient entre le poids et la taille au carré.

IMC = POIDS / TAILLE²

Le poids est toujours exprimé en kilogrammes et la taille en mètre.

MAIS AU FAIT, C’EST QUOI LA SANTE ?

L’organisation mondiale de la santé (OMS) défini celle-ci comme étant un « État de bien-être physique, mental et social complet ».

Plus précisément, dans le cadre de la remise en forme, son optimisation passe par le respect permanent et quotidien de 3 équilibres majeurs :

C’est un ensemble qui est altéré́ lorsqu’un seul des éléments est soit insuffisamment contrôlé́, soit tout simplement absent.

L’altération se traduit de manière directe par des maladies, ou de façon indirecte par des états dépressifs et de fatigue, qui altèrent à leur tour manque d’énergie et difficulté à récupérer, et petit à petit l’équilibre social et relationnel en général.

Ce triangle d’équilibre peut être vu plus en détail sur la page suivante, car chacune de ses composantes à son propre équilibre.

J’AI BIEN COMPRIS, MAIS QUOI FAIRE ?

Les conseils d’un COACH SPORTIF pourraient bien vous permettre d’améliorer tout ça et grâce à l’entrainement qu’il va vous apporter vous allez CHANGER VOTRE CORPS ET CHANGER VOTRE VIE. Le suivi prodigué par votre coach sportif va prendre en considération l’ensemble des 3 équilibres décrits précédemment afin d’éliminer le maximum de facteurs de risques pour votre santé, et vous aider à atteindre tous vos objectifs.

Dans ce document nous allons déjà̀ commencer à vous aider, et par rapport aux réponses que vous avez données dans le questionnaire, voici votre premier plan d’action pour réagir au plus vite.

EQUILIBRE NUTRITIONNEL

Buvez-vous moins d’un litre d’eau par jour ? Oui / Non

Qu’on se le dise : il faut boire ! L’eau est indispensable au “transport” des substances de l’organisme : minéraux, vitamines, nutriments, mais également l’élimination des toxines. Nous sommes constitués à 55 – 65% d’eau en moyenne or ces liquides on besoin d’être renouvelé d’autant plus que nous perdons de l’eau au cours de la journée (respiration, transpiration, urine). Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour s’hydrater, lorsque le signal retentit, vous êtes déjà déshydraté. Sachez qu’il suffit de 2 % de manque d’eau pour voir ses capacités diminuer de 20 % et en ce qui nous concerne cela va diminuer l’efficacité́ de séances sportives et donc l’obtention de résultats (tel que perdre du poids par exemple).

Sautez-vous un des 3 repas principaux par jour ? Oui / Non

On imagine parfois que le fait de ne pas manger peut-être un atout pour maigrir … malheureusement c’est plus compliqué que cela. Vous affamez ne vous amènera qu’à dérégler votre comportement alimentaire, votre métabolisme va ralentir et en ce qui nous concerne, cela va diminuer l’efficacité́ de séances sportives puisque vous aurez moins d’énergie et vous vous dépenserez moins.

De plus, après vous être bien frustré, vous allez bien évidemment manger davantage ce qui va vous culpabiliser. Au bout du compte, le risque est la reprise de poids perdu, et peut-être plus.

Mangez-vous moins de 3 portions de fruits et légumes par jour ? Oui / Non

Tout le monde le sait : les fruits et légumes sont bons pour la santé ! 

Qui ne connait pas le slogan : “Manger 5 fruits et légumes par jour”. Les fruits et légumes sont des aliments contenant de nombreux nutriments tel que les vitamines, les minéraux, les antioxydants qui luttent contre les radicaux libres et aident à prévenir le vieillissement prématuré des cellules et donc les développements de certaines maladies sans compter qu’ils donnent plus d’énergie. Dans le cas d’un objectif de perte de poids la consommation de fruits et légumes est un allié de choix car pauvre en calories, riches en fibres et en eau ce qui améliore la digestion, la sensation de satiété et diminue l’apport calorique journalier.

Grignotez-vous entre les repas ? Oui / Non

Le grignotage n’est pas sans incidence sur la santé s’il s’apparente à un trouble du comportement alimentaire qui consiste à réaliser plusieurs petites prises alimentaires, tout au long de la journée, en dehors des heures de repas et collations. Même s’il n’est pas démontré que le nombre de prise alimentaire est un impact sur la prise de poids, on peut s’interroger sur la corrélation qui pourrait exister si cela entraine une consommation calorique plus importante qu’à la normal soit 484 kcal/jour aux grignoteurs réguliers et 273 kcal/jour aux occasionnels.

Il est déterminant de s’interroger sur le ou les facteurs déclenchant ce grignotage. Est-il lié à une réelle sensation de faim ou bien à un sentiment de stress, la fatigue, la gourmandise, un besoin de réconfort, etc ?

Buvez-vous plus de 3 verres d’alcool par jour ? Oui / Non

L’alcool est généralement consommé à l’occasion de moment de convivialité, entre ami. Vous avez remarqué́ avec l’âge on a tendance à en consommer de plus en plus ? Cela aide à se détendre, c’est sympa, avec des amis, en famille… Toutefois La consommation excessive d’alcool expose à de multiples risques pour la santé comme des problèmes de foie, certaines atteintes neurologiques, c’est un facteur de risques pour les cancers, sans compter la forte dépendance qu’il entraine. Dans notre cas l’alcool à aussi un effet immédiat qui est la prise de poids et le syndrome du ventre rond. Vous pouvez faire tous les abdos que vous voulez, si votre foie est passé de 4 à 9 kg comme cela est possible, il sera difficile d’obtenir un ventre plat et diminuer votre tour de taille.

EQUILIBRE PHYSIQUE

Avez-vous un travail sédentaire ? Oui / Non

La sédentarité est un problème majeur dans notre société́. Il y a 200 ans, l’activité physique moyenne était d’environ 45h semaine. Aujourd’hui elle est passé à 4 ou 5h (tâches quotidiennes comprises). 50% de la population ne fait pas 30 min d’activité́ physique par jour, ce qui correspond pourtant aux recommandations santé.

Il est évident que vous n’allez pas rattraper ce manque en ne faisant seulement que 30 minutes de marche par jour même si cela est un bon moyen pour commencer les premières semaines, ce n’est qu’un début). Bien sûr, ajouter 40 heures de marche par semaine à votre programme est impossible.

Heureusement, optimiser la qualité de vos séances est la spécialité́ de votre Coach Sportif qui va en fonction de votre profil établir un programme personnalisé basé sur la régularité et l’intensité de vos exercices.

Le corps humain est la plus extraordinaire des machines, si l’entrainement est adapté, le corps progresse et devient plus résistant, en faisant évoluer votre programme régulièrement votre coach vous assure l’obtention de résultats et l’atteinte de vos objectifs.

Votre Coach vous maintient motivé et concentré sur vos objectifs.

Si vous ne trouvez pas de motivation seul, l’accompagnement et le soutien d’un coach sportif sera la solution pour rester régulier et enthousiaste.

Comme le disait un des plus grands formateurs, Monsieur ZIG ZIGLAR : « Beaucoup de personnes sont allées plus loin qu’elles ne le pensaient possible, parce que quelqu’un d’autre a pensé́ qu’elles en étaient capables et les a aidées pour cela. »

Avez-vous des troubles ou douleurs cardiaques ? Oui / Non

Consultez un médecin, informez-le que vous souhaitez commencer ou vous remettre à une activité́ physique. Le médecin vous délivrera un certificat médical et si besoin vous prescrira des analyses complémentaires.

Y-a-t ’il des antécédents cardiaques dans votre famille ? Oui / Non

(Infarctus parent âgé de moins de 55 ans)

Le fait d’avoir des parents qui ont eu des incidences d’infarctus avant l’âge de 55 ans augmente votre risque personnel. Bien évidemment, il n’est pas question de changer vos parents, la meilleure consigne sera d’éviter de cumuler ce risque à autres.

Selon l’INSERM : « L’activité́ physique régulière et adaptée est le meilleure moyen de prévention et de traitement thérapeutique des maladies cardiovasculaires. »

Avez-vous de l’hypertension ? Oui / Non

Selon l’Institut scientifique de santé publique (ISP), la Belgique compte près de 1,2 million d’hypertendus : 13 % de la population adulte (15 ans et plus) présente une tension artérielle excessive. En dix ans, la proportion de personnes affectées par ce « tueur silencieux », qui ne se manifeste généralement par aucun symptôme, a augmenté́ de plus de 40 %, elle peut entraîner des complications : infarctus, attaques cérébrales…

La pression artérielle correspond à la force exercée par le sang contre les parois des artères. Lorsqu’elle est trop importante, les artères vieillissent plus vite, le cœur plus sollicité se fatigue. Bien évidemment, si on ne fait pas tester sa tension avec un tensiomètre … il se peut qu’on ait des problèmes sans le savoir.

Les consignes pour réduire les problèmes de tension artérielle sont :

1) Engagez une activité́ physique régulière adaptée c’est à dire progressive dans son intensité́

2) Diminuez votre poids
3) Mangez 5 fruits et des légumes par jour
4) Réduisez la consommation de sel
5) Evitez les stimulants : caféine, nicotine …
6) Evitez les situations de stress. Si vous êtes stressé par le travail, trouvez un temps de coupure pour laisser tomber la pression à intervalle régulier.
7) Réduisez la consommation d’alcool
8) Ne mangez pas de réglisse, cela fait monter la tension !

Selon l’INSERM : « L’activité́ physique réduit la pression artérielle chez les patients hypertendus (moyenne -11mmHg pression systolique et – 8mmHg pression diastolique.) »

Avez-vous du cholestérol ? Oui / Non

Silencieux, et sans symptôme, seule la prise de sang permet de savoir si on a un problème de cholestérol.  Il existe des médicaments contre le cholestérol qui s’appellent « les statines ».

Si toutefois vous souhaitez une solution naturelle qui permet de réduire les problèmes de cholestérol sans avoir recours aux médicaments (et aussi à leurs effets secondaires) il existe des solutions :

1) Engagez un exercice physique régulier, et progressif dans son intensité́ 2) Diminuez votre poids
3) Mangez 5 fruits et légumes par jour
4) Réduisez la consommation de graisses animales, et évitez les huiles hydrogénées
5) Evitez le tabac
6) Méfiez-vous des contraceptifs oraux, et de certains autres médicaments tels que la cortisone

Selon l’INSERM : « l’activité́ physique concourt à l’amélioration du profil lipidique sérique avec une diminution en moyenne de 3,7% du taux de triglycérides, de 5% du taux de LDL-cholestérol (le mauvais) et une augmentation de 4,6% du taux HDL-cholestérol (le bon). »

Stimulez-vous régulièrement votre cerveau ? Oui / Non

(Jeu de mémoire, logique, au travail …)

Si votre cerveau n’est pas activé régulièrement, cela peut entrainer des incidences. Nous connaissons tous la maladie d’Alzheimer. Pour se prémunir, penser et bouger ! L’activité́ physique elle aussi, aide et contribue au bon fonctionnement du cerveau. Selon l’INSERM. Une personne passionnée et active cérébralement serait moins touchée par Alzheimer en général, pensez-y !

EQUILIBRE RECUPERATEUR ET STRESS

Etes-vous stressé ? Oui / Non

Pour citer l’INSERM : « L’activité́ physique est un facteur d’équilibre de la santé mentale »

Il apparait que l’anxiété́ est principalement constatée au niveau de population en faible condition physique, ou avec un fort niveau de stress. La dépression concerne aujourd’hui près de 15% de la population… chez les sujets présentant une anxiété́ forte ou modérée, l’anxiété́ d’état peut être diminuée.

On sait que la dépression touche l’image de soi et du corps… plus de 1000 articles en 2001 sur ce thème ont montré́ que les « actifs » avaient un score de dépression plus faible que les « non actifs » aux divers niveaux de dépression. La pratique d’activité́ physique ponctuelle ou durable entraine une diminution du niveau de dépression. La raison principale de cet effet « antidépresseur naturel » est la production d’endomorphines cérébrales lors de l’exercice physique.

Dormez-vous moins de 7 heures par jour Oui / Non

Pour être en forme, et en bonne santé́ ne négligez pas le sommeil qui participe à l’équilibre de récupération. L’insomnie peut avoir plusieurs causes :
Le manque d’activité́ physique, le stress, la consommation de stimulants (nicotine et caféine, par exemple), la carence en magnésium.

Il est nécessaire de trouver du temps pour décompresser mentalement et physiquement, notamment en canalisant son énergie en réalisant une activité physique douce telle que le yoga ou bien en dépensant son trop plein d’énergie avec une activité susceptible d’entrainer une « bonne dépense calorique » plutôt qu’une « mauvaise fatigue nerveuse ». Beaucoup de personnes se sont retrouvées avec une meilleure qualité́ de sommeil grâce à la reprise du sport.

D’après “l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie” : « L’activité́ physique joue un rôle au niveau du regroupement du sommeil en une seule période. Les structures du sommeil et de l’éveil sont manifestement perturbées quand on passe des journées complètement inactives. »

Il semblerait qu’une activité́ physique entraînant une forte dépense d’énergie a le plus d’effet sur le sommeil lent profond. »

Buvez-vous plus de 3 cafés ou thés par jour ? Oui / Non

Le fait de boire des grandes quantités de café́, outre son effet stimulant (nocif pour le système nerveux, et provoquant des hausses de tension artérielle), peut aussi entraîner des carences en magnésium (en effet les stimulants provoquent l’élimination du magnésium par les urines). Un état nerveux aggravé, des états d’insomnie ou de mauvaise qualité́ de sommeil en seront la conséquence. Si la consommation de café́ est combinée à la consommation d’alcool, la fixation du magnésium est très perturbée…

Souvent les gens ont tendance à boire du café́ parce qu’ils sont fatigués … malheureusement celui-ci risque d’entraîner une dégradation de la qualité́ du sommeil, une fatigue permanente … et c’est le cercle vicieux qui s’installe !

Pour certains, c’est un bon conseil que de faire une cure de magnésium (par ex. 300mg par jour) avec une remise au sport pour vider le stress afin de mieux dormir. On retrouve une énergie naturelle suite au bon sommeil et non par le recours aux stimulants pour tenir toute la journée !

Est-ce que vous fumez ? Oui / Non

Nul besoin de vous expliquer les effets désastreux de la cigarette … cela doit être évident parce que c’est marqué en gros sur chaque paquet, mais les problèmes liés à l’arrêt de la cigarette sont difficiles, car on craint, dû au sevrage de nicotine, d’être à la fois stressé et de prendre du poids. Votre Coach sportif est formé à ce sujet et peut vous proposer des outils pour arriver à fumer moins ou à stopper, en compensant les problèmes de manque et de poids par l’activité́ physique et à la gestion du stress.

QUE VA-T-IL SE PASSER SI JE NE FAIS RIEN ?

De plus en plus de complications pour votre santé. Mais surtout aussi pour les autres, c’est-à-dire ceux qui vous entourent, qui vous aiment, avec qui vous vivez : la famille, les amis, les collègues de travail.

La maladie exclue physiquement, moralement et socialement. On a qu’une vie, alors ne la gâchons pas…

ET SI JE REAGIS ?

Eh bien, imaginez-vous dynamique, plein d’énergie, motivé et enthousiaste à faire ou refaire des choses que vous adoriez mais que vous ne pouviez plus faire (du jardinage, du bricolage, du sport…..) Imaginez-vous physiquement, moralement au top !!!

ALORS ON COMMENCE QUAND ?

Le plus vite possible bien sûr !

Changez votre corps, Changez votre vie.